Actualités Maçonnerie

Pose d’une clôture béton de 2 mètres de hauteur

Publié le

Travaux d’été oblige, je me suis lancé dans la pose d’une clôture béton.
Pourquoi ce choix ? Tout simplement pour sa solidité et sa longévité sur le long terme.
Attention, je préviens, c’est plutôt physique. Soit vous avez de bons copains, soit vous êtes bodybuilder 🙂

Je vais expliquer dans ce post comment poser une clôture béton sans avoir à louer de matériel.

Bon je vous rassure, c’est dur mais c’est faisable.

 

Pourquoi choisir un clôture béton ? Avantages et inconvients

On ne va pas tourner autour du pot, j’ai opté pour ce type de clôture car celui ci à largement fait ses preuves.
Bien qu’en perte de vitesse, la clôture béton présente des avantages certains, c’est solide, ça ne travaille pas dans le temps et c’est complètement opaque.

Derrière chez moi, il y a un passage, une venelle peu fréquenté mais difficile d’être à l’abri des regards avec un simple grillage.
J’ai bien essayé de mettre des brise-vues, des claustras, etc. Si je puis me permettre… de la camelote !!! De l’argent gaspillé pour rien.

Autre avantage, le prix. Je ne dis pas que c’est donné mais il faut compter 19 € TTC la plaque et 24 € TTC le poteau. A cela je vous conseille d’opter pour la livraison car vous arrivez vite à plus de 2 tonnes de matériel.

Les inconvénients ? Ben esthétiquement ça fait un peu prison ! Il faut savoir que les plaques bétons ont une face bien finie et l’autre brute.
Si vous posez une clôture comme séparation avec votre voisin, il sera peut être pas content d’avoir du ciment brute.

Perso, je comptais en mettre que pour la partie commune avec la venelle.

Autre inconvénient et pas des moindres, la pose requiert de la force contrairement à des panneaux rigides ou du composite.

Première étape, démolir l’ancien muret

Cela n’a pas été trop dur, l’ancien proprio n’a pas mis de gravier dans son béton.
Un peu de transpiration quand même pour charger et décharger la camionnette.

Creuser des trous tous les 2 mètres

Une plaque béton fait 192 cm par 50 cm pour environ 90 kg. Le poteau fait 12 x 12 cm et pèse environ 85 kg.
C’est bien fait car d’axe en axe, vous devez creuser tous les 200 cm.
Il faut prévoir de creuser des trous de diamètre assez large et au moins 50 centimètres de profondeur.
Comme je n’ai « que » 7 poteaux à poser, j’opte pour le travail manuel. Donc pas de tarière.
Je crois que le fait de creuser a été la partie la plus dure de ce chantier.

Si vous avez le temps, à la rigueur le mieux c’est de poser un premier poteau près de la borne du terrain, le sceller et continuer votre chantier 2 jours après.

Mettre de niveau, poser et sceller

Dans votre emplacement, poser le poteau, vérifier les niveaux et caler l’ensemble avec ce que vous avez.
Des parpaings feront très bien l’affaire.

Avec mon père, nous avons posé la 1ère plaque.
C’est important car ça vous permet de vérifier que vos trous sont bien espacés, surtout si comme moi vous posez ce type de clôture pour la première fois.

Si tout est bon, vous pouvez sceller avec du béton.
Attention que votre ensemble ne bouge pas trop !

J’ai fabriqué des gabarits de longueur de 192 cm afin de vérifier qu’on pourra bien enfiler des plaques par le haut.
Vérifier régulièrement que votre gabarit passe facilement, sachant que vous avez une marque d’erreur d’environ 4 cm.
La feuillure fait 2,5 cm de profondeur.
Dans mon cas, je me laisse 1,5 à 2 cm de marge.

Le 1er jour, je n’ai posé que 3 poteaux, dont 2 poteaux qui constituait l’angle du terrain.
Et croyez moi, à la fin de la journée vous êtes cuit.

Grosso modo voilà le résultat après 3 jours.

Combien faut-il être pour poser une clôture béton ?

Les maçons de métier vous diraient 3 personnes.
Pour la pose des poteaux, il faut être au minimum 2 et pour la pose des plaques, pour plus de confort et de sécurité, il vaut mieux prévoir 4 personnes au total.

À propos de l'auteur

Donny

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *